OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Que vient faire la fée Mélusine à Marmande?

Ce château est connu pour ces seigneurs âpres au combat, les nombreux récits de leurs batailles pour défendre leurs terres. L’ambiance à Marmande ne devait pas être drôle tous les jours !

Alors que vient faire Mélusine dans cette histoire si masculine?

Mélusine selon la légende médiévale est l’épouse de Raymondin de Lusignan en Poitou. Par ce mariage, les Lusignan deviennent une des plus puissantes familles de France, rois de Jérusalem, de Chypre et d ‘Arménie…

Pendant que Raymondin gère sa puissance, Mélusine construit des châteaux. On l’appelle la fée bâtisseuse. Ce n’est pas banal, une figure féminine dans le bâtiment ! C’est peut être pour cela qu’elle construit la nuit. Ne pas être dérangée! Elle a à son actif un nombre impressionnant de châteaux du Poitou, de sites avec des souterrains et des tours.

La tour de Marmande fait partie de ses constructions.

Construite en une seule nuit, elle possédait 365 marches. Chaque nuit, Mélusine montait une marche. A la fin de l’année, certainement fière de son travail, elle s’envolait et recommençait le 1er janvier suivant. Elle devait certainement beaucoup l’aimer cette tour, avec ses souterrains !

Certes la tour a perdu des marches, puisqu’à ce jour il y en a 165. Il en manque 200. Cela ferait une tour de 76m de haut environ, comme la tour de la cathédrale de Friboug en Suisse qui compte 365 marches. En photo c’est le phare de Gatteville dans la Manche avec ses 74,5m de haut et ses 365 marches également. Cela ferait haut pour Marmande !

A moins qu’il n’y ait des marches souterraines, qui sait…

Mélusine, figure ailée, femme à queue de serpent et ailes de chauve-souris a traversé les siècles et les continents. Elle a croisé les Egyptiens, les Grecs et les Celtes. On la retrouve en Afrique, en Inde. Pour certains, fille de la fée Persine elle a grandi sur l’ile magique d’Avallon.

Cette figure féminine qui sort des entrailles de la terre devient au Moyen Âge un dragon volant pour l’église en quête de contrôle sur les esprits. Elle vole en Normandie, en Lorraine, en Allemagne mais surtout en Poitou. Jusqu’au jour où Raymondin son mari trahit le pacte. Il la voit en fée serpente.

Depuis, Mélusine s’est envolée pour un autre monde. Mais si elle revenait ?

La nuit, nous entendons de drôles d’oiseaux. Chaque nuit. Ne s’agirait il pas de notre fée, la mère veilleuse qui inspecte avec soin sa construction ?

Peu de tours de Mélusine restent encore debout. Ne laissons pas perdre la tour de Marmande, pour que la fée serpente ait toujours un lieu à hanter !

Merci de nous aider !